Racines des possibles

 

Imaginer les futurs possibles de l’Humain et de la Terre-Mère

découvrir les livres

Une collection engagée

L’origine de la collection

 

“Racines des possibles” est née d’une volonté de concrétiser un projet de collection. À travers elle, nous voulons explorer de nouvelles dimensions et installer une cohérence supplémentaire au sein des éditions L’Alchimiste, ainsi qu’entre elles et ses lecteurs.

Quelques mots-clés : lire, rêver, réfléchir, partager, imaginer, agir, être. 

 

Pourquoi cette collection ?

Imaginer les futurs

Les Amérindiens ont coutume de dire qu’on rêve le monde. La pensée, l’imagination, le rêve créé le monde parce que notre esprit filtre puis façonne notre réalité. 
En imaginant demain, dans tous ses possibles, nous faisons émerger de nouvelles idées, positives ou négatives, fruits de peurs ou d’espoirs. Nous commençons à voyager en nous-mêmes.

 faire ÉMERGER de nouvelles idées

En pensant consciemment, nous créons de nouvelles idées, de nouvelles façons de penser et de concevoir le monde autant que nous-mêmes.
Nous pouvons alors appliquer notre pensée à de nouvelles façons d’être. Et depuis ces façons d’être, nous pouvons agir avec un état d’esprit nouveau, plus conscient. 

aider les peuples ancestraux

Notre maison d’édition a décidé de créer du lien et d’aider concrètement un peuple ancestral : les Kogis (de leur vrai nom : Kagabas). Il s’agit de les aider à récupérer leurs terres pour qu’ils puissent continuer de soigner le monde. Mais aussi, l’enjeu est de faire des ponts entre eux et nous, des ponts et des liens pour imaginer un demain différent. 

travailler sur la cohérence pensée-action

Les éditions L’Alchimiste souhaitent œuvrer sur une cohérence à la fois dans ses livres, aux teintes du voyage et de l’initiatique, mais aussi dans sa manière de produire ceux-ci avec un engagement pour la planète. Enfin, s’engager auprès de l’association Tchendukua est un prolongement logique.

Contribuer à marcher vers un nouvel équilibre du monde

Les Kogis savent soigner la Terre-Mère. Ils font leur travail mais ils sont venus dialoguer avec l’Occident, il y a quelques années  maintenant, pour nous demander de faire à nouveau le nôtre. Autrefois, nos ancêtres savaient prendre soin du monde dans toutes ses dimensions, nous avons oublié cela.
Créer des liens, imaginer demain, réapprendre à soigner notre âme et la Terre, car les deux vont de pair. Ce sont des chemins qu’il nous faut explorer tout en étant conscients qu’il n’y a pas de lumière sans ombre, comme de jour sans nuit.

Les Terres restituées

Partenariat avec Tchendukua et le soutien aux indiens Kogis

Notre partenariat avec l’association Tchendukua vise à soutenir ces buts :

Accompagner les sociétés racines dans 

  • La récupération de leurs terres ancestrales
  • La reconstitution de la biodiversité
  • La transmission de leurs savoirs ancestraux aux jeunes générations

→ Pour qu’ils retrouvent leur autonomie et inventent un futur qui leur soit propre.

Cette rencontre permet de faire de l’altérité une richesse par :

  • L’interrogation de nos pratiques et de nos représentations
  • L’inspiration, pour remettre le vivant au cœur de nos actions
  • L’invention d’un nouveau dialogue vers l’harmonie et l’équilibre

 Pour féconder les sociétés modernes par les sagesses ancestrales, au service de la Vie.

 

Faire un don à l’association Tchendukua

Découvrir la collection

Après le Grand Blanc

Roman de Virginie Decœurfeu.

Genre : Fiction climatique, intiatique.

Très bientôt

d’autres titres à paraître !

Pin It on Pinterest

Share This