Les chroniques de Germania - 1 - Editions L'Alchimiste

Les Chroniques de Germania : "j'ai eu du mal à le lâcher"

Et si les nazis avaient gagné la guerre ? Dans son polar uchronique, Patrick Pauget nous propulse 160 ans après la victoire d’Hitler. Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. Cela a déjà été fait avec Fatherland ou le maitre du haut château. Et c’était fascinant et glaçant, non ?

J’ai l’impression que le ‘filon’ qu’Hitler a créé en plongeant l’humanité toute entière dans une guerre totale ne peut pas se tarir. Qu’on ne cessera jamais de lire, hébétés, ces récits réels ou fictifs autour de son règne maléfique. Loin de moi l’idée de dire que l’auteur Patrick Pauget a flairé un filon, et a écrit un livre ‘commercial’ sans grand intérêt juste histoire de surfer sur la vague et vendre. Non, son polar est une grande réussite. La 4e de couverture alléchante ne m’avait pas trompé. Une fois entamé, j’ai eu du mal à le lâcher. J’ai apprécié sa richesse sur le fond avec cette réflexion sur l’Histoire mais aussi le divertissement qu’un bon polar apporte. C’est très bien écrit, bien rythmé avec une écriture efficace. Ma crainte en le démarrant ? Tome 1… le truc pénible si la mayonnaise ne prend pas. Ne pas aimer et ne pas avoir une fin aboutie. Heureusement pour moi, ce tome 1 m’a convaincue et je compte bien me procurer la suite. Merci à Babelio et L’Alchimiste pour cette masse critique.

Share This