Le Château : "on s’y croirait"

Laurent HELLOT écrit si bien qu’on s’y croirait. Comme un voyage au cœur de soi, le lecteur s’identifie complètement au gardien solitaire qui, n’attendait qu’un déclic pour bousculer ses habitudes et pour prendre son envol. 

 

Share This