2048 - L'Intégrale - Editions L'Alchimiste

Happycratie : "caricature de notre Europe?"

2040 au sein de l’Europe Heureuse, le nouveau ministre du bonheur est nommé : Guérin Talleyran. Son objectif : que 50% des euro-citoyens ait un taux individuel de bon heur supérieur à 60%. Chaque euro citoyen est élevé pour être heureux, mais une minorité se regroupe sous le nom de Briseurs de rêves.

Cette dystopie nous montre que le bonheur des uns s’arrête où commence le malheur des autres. Il également impossible d’être éternellement heureux, car nous ne pouvons pas traverser la vie sans accro, sans drame. Pourtant est ce mal de ressentir ces sentiments de malheur, de peur ou de solitude ? Je ne pense pas, car pour savoir que nous sommes heureux, il faut bien des évènements qui le sont moins.

Dans cette histoire, l’autrice s’amuse à glisser certains symboles de notre Europe actuelle, comme le drapeau bleu nuit avec ses 12 soleils, ou bien la présidente de l’Europe, l’allemande Greta Merkel. Peut-on y voir une caricature de notre Europe? C’est ainsi que j’ai interprété ces similitudes.

Share This