Je cueillerai la vie et je te l'offrirai

Le goût du mépris : "essai très intéressant"

Evelyne Ballanfat livre des témoignages de personnes qui ont été les victimes de mépris que ça soit dans leur vie privée ou professionnelle.

Ces personnes détaillent le contexte, leur réaction et les suites que cette attitude a eu sur leur vie, car le mépris est blessant et peut-être ressenti comme honteux par les victimes.

Quelques-unes d’entre elles trouvent la réaction qui aurait été adéquate et s’efforcent depuis de ne plus s’y laisser prendre mais ça n’est pas donné à tout le monde, l’éducation est un moule qui souvent laisse des personnes démunies face à des “carnassiers”.

Elle s’efforce de proposer des pistes de solutions et démontre aussi la culture du mépris de certaines franges de la population. le mépris a valeur de non-existence et de non-reconnaissance de capacités !

C’est un essai très intéressant, les témoignages sont clairs et détaillés mais j’ai trouvé ses propositions un peu trop didactiques et difficile à appliquer pour ceux considérés comme des petites-gens ou des moins que rien !

Mais il a le mérite de soulever le voile du tabou, car bien souvent il est considéré que la personne qui en est victime le mérite bien !

Je pense que tous nous avons été aussi bien l’un que l’autre des acteurs de ces moments violents et il est facile de s’identifier parmi les témoignages.

Share This