2048 - L'Intégrale - Editions L'Alchimiste

Les Corbeaux : "Une belle découverte"

Tout d’abord, il faut avouer que c’est le côté steampunk de la couverture qui m’a attiré et qui a incité mon doigt à glisser sur le bouton “solliciter”. Sur ce point là, nous ne sommes pas volés sur la marchandise d’autant plus que les machines sont au coeur de l’histoire. Mais ce n’est pas tout, il y a une grosse dimension fantastique qu’il faut ajouter à cette base SF qui a une toute aussi grande importance. Les deux se marient à merveille et s’influencent au fil du récit.

Mais reprenons au début, nous sommes au Havre en compagnie de Nayeli, jeune Corbeau à la recherche d’un mentor. En attendant, elle vit de petites rapines et peut compter sur la présence de son ami Thomas, fantôme de sa condition pour l’accompagner au quotidien. Sa situation va vite changer quand elle va devoir quitter la ville pour Cherbourg où se trouve celui destiné à tout lui apprendre. Cet homme, c’est Reynard Bonniface un architecte Corbeau original qui n’hésite jamais à aller au devant du danger. Aidé d’objets divers et variés autant que de fortifiants, il va entraîner sa jeune apprentie dans une enquête d’envergure.

En effet, en tant que Corbeaux, ils peuvent voir et communiquer avec les fantômes. Si Nayeli n’a qu’un vague idée de ses capacités, elle va apprendre à diversifier ses dons auprès de son mentor, pratiques qui vont l’amener souvent au précipice du danger autant physique que mental. L’histoire se poursuit donc à Cherbourg où les morts s’accumulent ainsi que les événements étranges à l’Arsenal. On suivra donc notre duo de Corbeaux, Thomas leur allié fantôme, mais pas que ! En effet, se joignent à l’histoire un binôme d’enquêteurs, l’un étant équipé d’une prothèse après avoir failli laisser sa peau à l’Arsenal, un professeur qui n’aime pas sortir de chez lui, mais qui s’y connaît en machines et une aristocrate qui a frôlé de peu le sanatorium.

Vous l’aurez compris, ce roman est très riche, que ce soit en action, en personnages ou en événements. L’alliance steampunk et fantastique apporte un vrai plus à cet intrigue qui a le mérite de se dérouler en France, chose plutôt rare dans ces genres-là. Une belle découverte.

Share This