• Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn

Lyon des Cendres : "un premier roman remarquable"

L’univers se dévoile  progressivement, au fil des découvertes et des allusions des personnages.
La place de la magie m’a plu : discrète et omniprésente, arme et outils, vu comme un bienfait ou une malédiction, donnant le pouvoir ou des responsabilités, nécessitant discrétion et offrant la puissance… Les personnages l’utilisent, s’en méfient ou les deux.
J’ai particulièrement apprécié une forme de magie originale liée à la musique (mais je n’en dirai pas plus).

La plume dépeint les paysages et les personnages, joue avec les mystères qui les entourent, prend son temps, s’égare dans un souvenir ou un souterrain. Elle évoque avec détails, montre avec puissance, raconte avec émotions. Elle m’a égarée et m’a entrainée.

Pin It on Pinterest

Share This