La complainte des Ombres - tome 1 : Le maître horloger - Editions L'Alchimiste

Plaidoyer pour un système de santé plus humains: "soigner mais aussi à ne pas rendre malade"

Voici une invitation à l’aventure. Celle qui conduirait à imaginer un nouveau monde du soin. Rien de moins. La perspective est celle d’un système de santé plus humain. Un système au service de la santé de chacun, appelé comme il se doit à soigner mais aussi à ne pas rendre malade ses acteurs. Valérie Marchand, docteur en pharmacie, a pu ressentir dans sa chaire ce besoin en vivant un burn out en début de carrière. En 2002, après une année de pratique hospitalo-universitaire où elle avait fait l’expérience de la souffrance et du manque d’attention accordé à l’autre comme à soi-même, elle s’est effondrée et a vécu ce qu’ont expérimenté nombre de soignants, comme elle l’a par la suite constaté. Le métier du soin fait en effet aussi du mal et cela conduit de plus en plus à le quitter. Le Covid a été un révélateur en mettant en lumière des services hospitaliers qui n’avaient pas attendu la pandémie pour être submergés. Cette crise systémique ne concerne d’ailleurs plus seulement l’hôpital ou les Ehpad, car elle a atteint le milieu libéral. En attestent dans ce livre différents témoignages dont celui d’une infirmière qui en vient aujourd’hui à envisager d’abandonner un métier qu’elle aime.

Avec lucidité, Valérie Marchand dresse d’abord un état des lieux qui témoigne d’un stress ambiant impactant la santé des soignants, devenue un véritable enjeu de santé publique. Dans son diagnostic, elle s’attache à comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là et pointe différentes causes : l’industrialisation de la santé, la lourdeur administrative, le manque de moyen et de personnel, le morcellement du soin, mais aussi une négligence chronique des émotions éprouvées tant par les patients que les soignants. Face à cette recette du burn outl’auteure plaide pour un soin plus global, et pour une bienveillance qui commence par celle que le soignant s’accorde à lui-même. Elle l’a pour sa part trouvé dans la méditation de pleine conscience, une pratique qui n’a rien d’une baguette magique mais a aujourd’hui fait ses preuves, comme le montrent de multiples études validant ses bienfaits dans la relation à soi et aux autres. Méditer pourrait en outre améliorer le sommeil, les douleurs chroniques, mais aussi l’hypertension artérielle, la réponse immunitaire ou l’activité du cerveau. Balayant les idées reçues tout en mettant en garde contre certaines dérives, Valérie Marchand estime que la méditation pourrait occuper une place importante dans le soin en contribuant à le rendre plus humain. Elle incite en tout cas à y songer pour imaginer ce nouveau monde.

Recevez notre newsletter!

Toute notre actualité (nouveautés, salons etc.)

Inscription réussie ! Merci. Vous allez recevoir un email contenant un lien de confirmation.

Panier0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats